Skip to content

Merci Mme Motte

janvier 6, 2006

Alors que j’étais en quête d’un sujet pour mon poste du jour, la providence me fit aller chercher mon courrier. A peine la porte de la boite aux lettres ouverte mon visage s’illumina d’un sourire cynique, le sujet était trouvé. Seule au fond de la boîte gisait un courrier arborant les sept lettres magiques (notez le chiffre 7) qui une fois rassemblées forment ce mot qui sonne le glas des individus atteints de prodigalité, qui permet aux agents des services de surendettement de la Banque de France de travailler, qui offre à tout à chacun l’occasion d’hypothéquer son futur pour faire trôner un home cinéma écran plasma 16/9 son dolby surround 5.1 au cœur de son salon.

Les lecteurs les plus sagaces auront sans doute reconnu la fameuse agence de prêt à la consommation COFIDIS…Rien que prononcer ce nom à voix haute semble attirer le mauvais œil…Le courrier se présente comme le classique piège à « personnes naïves ». Un message faussement personnalisé, écrit de la main même de Céline Motte, Directeur Commercial, sur une carte de visite… : « J’ai obtenu pour vous l’autorisation de vous proposer une ouverture de crédit (1) avec des mensualités (2) allégées les deux premiers mois. Cordialement »

« Vous me flattez Mme Motte, une telle attention pour moi, pauvre hère qui fait tout pour exister, vous venez à mon secours. Vous vous battez pour « m’obtenir une autorisation » et me donnez du « Cordialement », vous directeur commercial ! Merci, c’est l’attention dont j’avais besoin ». Flatté le lecteur ne fait que survoler (1) et (2) qui ne sont pas faciles à trouver sous l’avalanche de documents compris dans le courrier…

En lisant (2) il s’apercevrait, que malgré la grande sollicitude Mme Motte qui va lui permettre d’obtenir 1000€ aujourd’hui, ce prêt lui coûtera…408.70€ d’intérêts… soit 40.87% de la somme initiale ! …je tombe des nues, Mme Motte serait intéressée et voudrait…comment on dit…s’en mettre plein les fouilles sur le dos des pauvres gens ?

Ne pouvant croire que Mme Motte est une telle personne, elle m’a quand même « obtenue l’autorisation de me proposer un crédit ». Mon désarroi me pousse à continuer à lire, il doit y avoir un malentendu, pas Céline !

Quel n’est pas mon soulagement lorsque je m’aperçois, que non, Mme Motte n’essaye pas de m’enculer à sec (pardon mais je m’énerve un tout petit peu), non Mme Motte ne me sodomise pas sans corps gras, elle m’offre une chaîne stéréo, et elle a même pris la peine d’écrire à la main « PS et ce n’est pas tout, vous recevrez en cadeau de bienvenue, la mini chaine ultra plate soundstar, des l’ouverture définitive de votre crédit. Allez vite la découvrir dans le document ci-joint »

Je n’ai qu’un mot, Merci de ne pas m’avoir déçu COFIDIS.

One Comment leave one →
  1. PhoenixInFlames permalink
    janvier 22, 2006 2:29

    j’ai pas grand chose à dire mais j’ai bien rigolé.
    Céline t’es une salope.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :