Skip to content

Le bonheur

janvier 19, 2006

A la question fondamentale, et malgré tout trop souvent omise, « quel est le but de votre vie? » beaucoup de gens répondent « être heureux »…

Première réflexion : Qui ne souhaite pas être heureux ? On m’a fait remarquer a ce sujet que le bonheur était la seule chose qui n’était pas instrumentale (destinée à obtenir quelque chose d’autre). Autrement dit, le mec de la fac de droit (gros clin d’œil) qui claironne ‘le but de ma vie c’est de devenir riche »…Si on le force à pousser le raisonnement plus loin, ce qui n’est pas nécessairement le point fort des individus de son engeance, (re-gros clin d’œil)…Ce jeune « bien-comme-il-faut » nous répondra sur un ton d’évidence « Ben, pour être heureux »… Le bonheur est donc LE but, l’objet de notre quête.

Cette habile transition me permet de rebondir et de passer à une deuxième réflexion. Si le bonheur est le but ultime, comment l’atteindre ? La richesse et la santé ?
Je me permets alors de vous sortir quelques études de derrière les fagots… Chwalisz (1988) et Allman(1989) ont montré que dans une fac américaine parmi les étudiants jouissant de toutes leurs facultés 50% s’estimaient heureux, 22% malheureux et 29% d’humeur neutre… et que l’on obtenait les mêmes résultats pour les étudiants souffrant de handicap. Une autre étude menée par Brickman (1978) s’est intéressée a l’autre facette du problème en évaluant le bonheur de personnes ayant gagnée de grosses sommes à la loterie nationale. Il observe qu’a long terme leur « niveau global de bonheur » reste inchangé… Globalement les études montrent que l’argent n’affecte pas le bonheur ressenti par les gens…

Si on croise ce résultat avec la constatation suivante

1968

1993

Il est très important d’être très à l’aise financièrement

43%

75%

Il est très important de développer une philosophie cohérente de l’existence

82%

45%

(Provient d’une étude menée sur 200 000 étudiants rentrant à l’université (Astin, 1993). Les chiffres sont un peu approximatif parce que je les tires d’un graphiques donc il peut y avoir un point de décalage).

L’argent n’apporte donc pas le bonheur…mais l’argent est de plus en plus important pour la plupart. Je souligne en plus que ces résultats sont tirés d’une étude portant sur les personnes rentrant à l’université…Il y a donc un biais assez important parce qu’il devrait, je pense, y avoir plus de personne qui essaye de « développer une philosophie cohérente de l’existence » dans ces filières…

Qui a dit que le XXIème siècle serait spirituel ou ne serait pas ? Elève Malraux sortez !

Pour conclure sur une note positive, le bonheur est quelque chose de relatif…Un grand malheur nous apportera donc paradoxalement un tout aussi grand bonheur…Le jeu est a somme presque nulle. NOTRE QUETE EST VAINE. Je poursuivrai sur ce thème dans un prochain post… car il reste à dire et à lire beaucoup de chose…

Vanitas Still Life, 1603
Jacques de Gheyn the Elder

Le mot de la fin

If there’s one thing you can say about mankind… there’s nothing kind about man – Tom Waits

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :