Skip to content

L’humilité

février 27, 2006

« Mon but dans la vie c’est de devenir humble » s’exclamait jeudi soir Mr Y. R. …Bien que quelques bières aient sérieusement entamées mes capacités cognitives ma petite voix intérieur tout aussi avinée que moi s’écria qu’un paradoxe se cachait probablement derrière cette formule à l’allure si brillante.
Hmmm…qu’entendons par « Humble » ?…On s’aperçoit tout d’abord après un détour par le dictionnaire online de l’académie française que le terme a les mêmes origines que l’humus de nos forêts…Ils dérivent en effet tous deux du latin humus qui signifie terre…On s’en foutrait presque mais j’ai trouvé l’anecdote amusante.
Selon moi on peut distinguer deux définitions de l’humilité. Une tournée vers l’extérieur qui serait une volonté de réduire la portée, la qualité de ses actes lorsqu’on les relate à autrui afin que l’Autre ne se sente pas diminué par notre éventuelle supériorité (‘MouHaHa’ rire de gros monstre). Je distinguerais de cette première définition l’humilité tournée vers l’intérieur, qui serait pour moi d’essayer d’être le plus objectif possible dans sa manière de se raconter.
On est déjà face a un premier problème…Dois je être humble en n’écrasant pas l’autre en travestissant ma réalité pour qu’elle lui convienne ou dois je être honnête envers moi-même en me présentant aux autres tel que je pense être sans chercher leur estime et sans avoir peur d’être perçu comme vaniteux. L’humilité est elle une falsification de ma représentation de mes actes pour qu’ils conviennent à l’ego de l’autre ou est ce une affirmation de ma réalité en essayant de m’abstraire de tout phénomène de désirabilité sociale…
Donc si j’applique une définition de l’humilité tournée vers l’extérieur je suis vaniteux au sens interne puisque dans ma grande supériorité je travesti ma réalité pour ne pas blesser l’autre. Si je suis humble au sens interne… Ben il y a de fortes chances que je sois vaniteux au sens externe puisque ma perception de mes actes peut être perçue comme de la vanité par l’autre…
…Si c’est pas clair c’est normal je suis pas sur de me comprendre non plus ; )…

2 commentaires leave one →
  1. Poncho permalink
    février 27, 2006 8:38

    et si la réalité dépasse la fiction alors il n’ya plus ni fricté ni réalition! bon euh…je vaius prendre un verre d’alcool à frictions et m’aliter

  2. ColorMeBloodRed permalink
    mars 8, 2006 4:14

    euh moi j’ai compris je crois et je partage entièrement ton point de vue…je crois que quelque soit ton type d’humilité parmi les deux que tu décris, les deux sont plus ou moins calculés et intéressés. Je pense que la seule humilité est l’objectivité totale, instinctive, non réfléchie, que ce soit avant, pendant ou apres l’acte. Agir instinctivement de façon morale. Après je vois clairement ou est le dilemme, c’est l’éternel débat platonique du dentiste et du médecin, à savoir l’un qui guérit avec douleur, l’autre qui adoucit mais blesse à long terme, c’est le débat entre la vérité pour le bien moral des gens et le mensonge pour leur confort personnel et spirituel. Ici c’est le même problème, à savoir, j’utilise tes termes, si l’humilité est intérieure, elle doit à ce moment, avoir pour but l’objectivité, la Vérité, on se tourne vers soi-même, en retrait, non pas pour être vu comme un sage, mais pour prendre tout le recul nécessaire dans chaque situation pour l’analyser de sa position d’homme, en analysant de façon pragmatique ses chances et ses handicaps, je trouve que c’est une belle humilité, à savoir ne pas se surestimer, ni le contraire, en fait l’humilité c’est l’équilibre parfait entre les possibilités, les opportunités de la vie et nos capacités physiques ou mentale, et aussi le fait d’être continuellement conscient que dans chaque domaine il y a un être humain sur terre qui me ressemnle beaucoup, qui me dépasse peut-être, et l’homme humble a conscience je pense de son double, son rival, sa némésis qui existe bien quelque part.L’homme humble se voit petit, mais pas par complexe d’infériorité, il se voit petit à l’échelle de l’univers, pas devant les hommes, l’homme humble sait qu’il n’est qu’une pièce, et se répète cela perpétuellement avant de vouloir immortaliser son passage sur terre, je pense que certains auteurs se disaient avant d’écrire « je dois révolutionner la pensée occidentale », l’homme humble laisse aux autres le choix de leur adhésion, et ne prétend pas détenir une vérité unique dans ses propos, simplement se rapprocher de ce qui lui paraît être juste dans la vie.enfin c’est a peu pres comme ça que jle vois.
    Apres y’a toute cette humilité de bas étage, cette fausse modestie du bon pianiste, ce pdg coincé du cul tout fier lorsqu’il dit que « toute l’équipe a fait du beau boulot », cette humilité externe comme tu dis, ou on essaie d’édulcorer nos actes héroïque, ou au moins de tempérer nos orgueils devant les autres, alors que notre autosatisfaction sue de toute façon par toutes les pores de notre corps, je suis pas sur que ce soit de l’humilité, ça c’est ce que se disent les mêmes personnes qui sont fières d’avoir envoyé 10 euros pour les victimes du tsunami. Travestir un mensonge le travailler, le transformer, c’est compréhensible, mais travestir la réalité pour l' »euphémiser »,ou pour éviter de blesser quelqu’un c’est pas de l’humilité, c’est de la bonté d’âme, si on pense vraiment à Roger quand on dit que notre brochet était pas si gros que ça, c’est pas de l’humilité, c’est éviter de blesser quelqu’un, après si on dit ça pour la fierté personnelle de s’etre volontairement mis en retrait, c’est absurde et intéressé.c’est comme saccager son controle de maths pour avoir la meme note que les copains, pour pas sortir du lot.La c’est plus de l’humilité, c’est du modelage de l’ego visant au conformisme. Pour proposer un équilibre relatif pour ce qui est de l’humilité, je pense qu’il suffit de faire méditer chaque personne sur sa façon de percevoir l’avenir, la vie, puis de faire une petite confrontation entre ses capacités, ses aspirations, et ensuite faire le lien, trouver les rapports et les chemins les plus intéressants vers ses aspirations.Si il existe des liens concrets,et que la personne sait qu’elle est en train de les utiliser, alors elle peut les exprimer avec humilité, parce que ces liens existent dans sa vie, mais aussi dans son avenir et sa volonté, elle qu’elle peut en parler sans mensonge ni extrapolation. enfin je sais pas comment m’exprimer là.Ce que je veux dire c’est que le chemin le plus rapide à l’humilité pour l’homme je crois, c’est un équilibre et une volonté transparente entre ses souhaits et leur exaucements, et surtout entre ses actes et sa pensée : il faut une adéquation, une cohérence dans le chemin spirituel de l’homme je pense.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :