Skip to content

Djamel Tatah

juillet 2, 2006

Djamel Tatah peint des hommes et des femmes sur des fonds monochromes. Ces champs colorés ajoutés à l’austérité vestimentaire des personnage attire nécessairement notre attention sur le visage de ces personnage.
Ces facies aux bouches hermétiquement closes m’inspirent l’incapacité à communiquer vrai dont nous souffrons malgré toutes les technologies qui s’offrent à nous (notamment celle qui me met face à toi). Les regards sont rarement francs et plus souvent évasifs, ils fuient l’observateurs…Les personnages dépeints par Tatah fuient le regard de l’autre, ce miroir qui les défini, les qualifie, les enferme dans la personnalité que l’on a choisi de leur attribuer…L’autre qui leur permet d’exister et sans qui Je n’existe pas…
Je digresse… Tout ça pour dire que je trouve ça Beau. Merci Luntettes Rouges pour cette jolie découverte.

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :