Skip to content

Acrimed – La politique et le pluralisme à la télévision

juin 22, 2007

Encore un trés bon article sur le site de l’ACRIMED dont voici la conclusion en forme de recommandation

L’étude des décomptes effectués par le CSA permet donc de montrer 1) que, pour des raisons commerciales, les chaînes privées sont moins « civiques » que les chaînes publiques ; 2) que, pour les mêmes raisons, ces dernières abandonnent les magazines d’information au profit d’émissions mélangeant politique et spectacle ; 3) que, conformément aux règles du CSA, près des deux tiers du temps de parole politique est donné au pouvoir en place ; et, enfin, 4) que les « petits partis » sont réduits à mendier quelques restes du temps de parole total.

Doit-on se contenter d’établir le constat, sans en tirer les conséquences ? Non, évidemment. Sont en cause, à la fois, les modes de financement de la télévision et les règles édictées par le CSA (à commencer par celle qui attribue les deux tiers du temps de parole au gouvernement et à sa majorité). Deux mesures s’imposent donc : soustraire les télévisions à l’emprise du financement par la publicité, en commençant par les chaînes publiques ; soustraire, ensuite, les règles de distribution des temps de parole à la domination des gouvernants et du mode de scrutin qui les sert, mais qui ne devrait pas concerner la liberté et le pluralisme dans l’expression des opinions.

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :