Skip to content

La guerre la plus con du monde?

juin 27, 2007

La guerre de la patisserie

En 1838, un patissier français installé au Mexique se fait ravager sa boulangerie. Enervé contre les vilains autochtones il s’en va pleurer dans le pantalon de Louis Philippe 1er. Le pantalon souillé par la farine et les larmes du pauvre artisan Louis Philippe décide que cet outrage vaut bien 600 000 pesos et que le cas échéant l’air du large ferait le plus grand bien à sa flotte.

L’argent se faisant attendre le cher Louis se jette à l’eau et envoie une escadre pour bloquer l’approvisionnement de tous les ports mexicains de l’océan atlantique. S’en suit quelques chipotages plus ou moins aquatiques qui causeront 12 morts français et 95 morts mexicains avant que le président Anastasio Bustamante ne se décide à filer ses thunes au boulanger.

One Comment leave one →
  1. Dridy permalink
    juillet 3, 2007 4:16

    Yoyoyo, fIlez Té tHuNeS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :