Skip to content

Adam Smith il était pas con

novembre 28, 2007
« It is not from the benevolence of the butcher, the brewer, or the baker, that we expect our dinner, but from their own self interest. We adress ourselves, not to their humnaity but to their self-love, and never talk to them of our own necessities but of their advantages ».
Adam Smith, Wealth of Nations, p119

7 commentaires leave one →
  1. novembre 29, 2007 8:49

    Oui, l’éco c’est beau. Sauf que le boucher il s’est un peu fait fist-fucker par la main invisible du marché et par la grande distribution.

    Mais c’est rationnel.

    J’adore ça (vraiment).

    Tu sais que finalement c’est ni plus ni moins qu’un calcul de coûts de transaction en fait : « est-il plus profitable de s’adresser à la générosité ou à l’amour-propre? »

    L’éco c’est la vie.

  2. Jeanfou permalink
    novembre 29, 2007 9:14

    oui et puis maintenant j’ai l’impression que c’est plus la demande qui tire le système plus que l’offre.
    Ce que je veux dire c’est que dans la citation tu as l’impression que le client doit séduire le boucher…alors que maintenant c’est plus l’inverse

  3. novembre 29, 2007 9:24

    Bah c’est conjoncturel. C’est comme ça juste chez nous, mais le monde n’a jamais eu une croissance moyenne aussi forte que cette année.

    Mais chez nous c’est rigolo tous ces gens qui s’énervent, se débattent, s’enveniment et se prennent au sérieux. Dire que dans 120 ans les Chinois délocaliseront dans le Pas-de-Calais parce que les Ch’ti bosseront pour moins de 3 yuan par jour (le yuan sera très fort dans 120 ans !) et qu’ils gueulent pour augmenter leur propension à consommer de la bière, moi ça me donne envie d’être de droite conservatrice.

  4. Jeanfou permalink
    novembre 29, 2007 9:52

    vi vi c’est conjoncturel et c’est sans doute même pas valable sur tous les marchés chez nous.

    Pour la Chine dans 120 ans, il y a tellement de choses qui peuvent encore se passer (notamment WW3) et changer la donne que je suis un peu circonspect vis à vis du futur…

    N’empêche 10% de croissance par an…Ca force le respect! J’ai regardé Thalassa vendredi dernier, c’était une édition sur Hong Kong/la Chine. Il y avait des choses trés drôles sur la manière de concilier communisme/capitalisme.

    Genre un secrétaire du parti communiste a créé une exploitation de coquillage qui marche du feu de dieu et il a besoin de trésorerie pour investir. Que crois tu qu’il fais?
    -Version communiste : Je permets au peuple de devenir les possesseurs de leur entreprise, parce que l’entreprise c’est eux avant tout.
    -Version capitaliste : Je leur propose de devenir actionnaire de l’entreprise, ces prises de participations me permettront non seulement d’avoir un afflux de liquidité mais ça aura aussi les conséquences que l’on sait sur la motivation des travailleurs…

    Oui, c’est magique.

  5. Dridy permalink
    décembre 1, 2007 1:27

    Pour la WW3 t’es vraiment super optimiste hein, je vois mal comment les relations internationales, étant enserrées dans un noeud conventionnel inextricable, pourraient se dégrader à ce point.
    Et puis Jeanfou, l’idéologie aujourd’hui ça n’existe plus, vive l’économie de marché et le dieu consommation. Vive Adam Smith! Laissez faire, laissez passer qu’ils disaient ces cons.
    Bon je te laisse je vais dans un club échangiste. Bisous.

  6. Poncho permalink
    décembre 2, 2007 9:01

    les relations contractuelles elles ont comme objet des échanges commerciaux. donc l’argent.
    l’argent est le nerf de la guerre et comme la « communauté internationale » est une vue de l’esprit, les coups de pute peuvent voler et entraîner des dégradations rapides.
    sans parler de dérives politiques à la poutine ou chavez.
    l’Histoire a une fâcheuse tendance à balbutier comme disait qqun.

  7. Dridy permalink
    décembre 3, 2007 1:04

    Roulement de tambours: »Le surfer d’argent a parlé ». La porte se ferme. Les mouches s’envolent. Le chien entre sur scène.

    Le chien:
    Je vais mourir bande de cons.

    Les choeurs:
    Une statue s’éleva parmis les Hommes.

    Julien:
    Bande de loutres, c’est pas bientôt fini tout ce bruit?

    Les choeurs:
    La rectitude n’est rien sans platitude.

    Le chien est mort.

    Fin

    Oui je sais c’est pas drôle mais j’avais envie d’écrire quelque chose et je savais pas quoi…
    Bisous

    P.S: Si tu comprends ce que je viens d’écrire tu es fou, parceque ça n’a aucun sens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :