Skip to content

Verner C Petersen

décembre 4, 2007

Verner C Petersen est un prof que j’ai eu la chance d’avoir au Danemark, c’est une de ces personnes que l’on n’oublie pas. En plus d’être génial, drôle et charismatique il est sans doute un des meilleurs pédagogues que j’ai eu au cours de ma scolarité.
En lisant un de ses dernier « working paper » (The Ship of Fool – A society of selfish individual) je suis tombé sur la métaphore suivante qui illustre notre chère société post moderne.


Picture if you will a multilane freeway in the US during morning rush hour. An avalanche moving slowly and sometimes not at all towards the city consisting of thousands of cars with a single driver. They are in the same predicament as they are all in a crowd, but at the same time they are all alone. They only see each other as vague shapes of anonymous heads and hands behind darkened glass, and as certain types and marks of cars. They may be listening to the same program on their radios, hearing the same information about gridlocked traffic in the city, or they may be connected up to their Ipod, playing the same kind of popular music. Music helping to isolate them even further from their actual surroundings.

Je trouve cette métaphore aussi simple que pertinente et géniale mais je ne suis sans doute pas, ici, l’incarnation de l’impartialité. Si vous avez un peu de temps je ne peux que vous enjoindre à lire le papier dans sa totalité c’est agréable à lire et facile à comprendre sans pour autant être superficiel et creux.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :