Skip to content

Avoir le sens des réalités

février 6, 2008
Ce n’est pas nouveau, l’homme manque un tantinet de recul et la vision qu’il a des choses est souvent tronquée. Sans doute êtes vous davantage effrayé par un voyage en avion que par une tasse de thé issue d’une bonne vieille bouilloire? Je crois cependant me rappeler que les bactéries qui se développent au fond des bouilloires tuent beaucoup plus d’homme que les voyages en avion.

L’association Solidarités utilise un ressort comparable dans ces publicités
La catastrophe du Titanic plus celle du World Trade Center multipliée par 2000 = 8 millions de morts dûs à la non-consommation d’eau.

La catastrophe de la bombe atomique d’Hiroshima multipliée par 40 = 8 millions de morts dûs à la non-consommation d’eau.

http://www.roycod.com

3 commentaires leave one →
  1. Flo permalink
    février 11, 2008 4:08

    Le sens de la réalité sans oublier le pragmatisme. Ainsi rien de tel pour gagner un peu d’argent pour une cause tel que l’accès à l’eau pour tous, que la vente des effets personnels ainsi que la garde robe de feu Mitterrand.
    A défaut de sens de réalité, il faut se réjouir que l’être humain soit people addict.

  2. Jeanfou permalink
    février 11, 2008 4:58

    Mais est il moral de « manipuler » l’être humain pour des raisons que l’on juge louables? That is the question.

  3. Anonymous permalink
    mars 20, 2008 7:25

    Moi je suis assez d’accord avec ta façon de voir Gandhi, un peu comme un « dictateur humaniste ». Je pense que le gros problème du PS en ce moment et depuis pas mal de temps, c’est de faire croire que chaque français va être écouté et que tout est résoluble (résolvable ?) au cas-par-cas. Je pense qu’il est moral de manipuler pour des raisons philanthropes dans le sens où ne pas manipuler revient à prendre en compte chaque avis, donc éviter une globalisation nécessaire pour toucher tout le monde. Intégrité ou efficacité…les chefs gaulois avaient peut-être un peu tous l’impression de trahir leur clan et de pactiser avec un tas d’ennemis, il n’empêche que ça s’est mieux passé pour eux sous l’union de Vercingétorix. Le fin justifie les moyens comme on dit, et je pense qu’il faut parfois que les êtres humains mettent de côté leur spécificités et leur singularité pour arriver à penser en « groupe » et viser un but plus global et social. Mais je m’égare, et je commence à en rougir…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :