Skip to content

Simone Weil

novembre 4, 2008

« Le peuple n‘est pas soumis bien qu‘il soit le nombre, mais parce qu‘il est le nombre. » (Méditation sur l’obeissance et la liberté)

« La bonne volonté éclairée des hommes agissant en tant qu’individu est l’unique principe possible du progrès social » (Réflexions 1934 p 50)

C’est simple, c’est percutant, ça me semble pertinent…encore un auteur qui doit valoir le détour!

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :