Skip to content

L’affaire Lambada…

juin 21, 2009

« Lambada un hold up raté » – Figaro
LAMBADA ? C’est le symbole absolu, l’étalon du tube de l’été. En 1989, il déferle sur les ondes françaises, sans que l’on comprenne bien, au départ, s’il s’agit d’une publicité pour Orangina ou d’une opération spéciale de TF1 – ce sont les deux, en fait. En juillet et août, TF1 passe 250 fois le clip, Europe 1 diffuse la chanson deux fois par jour, Orangina organise des nuits lambada dans une centaine de discothèques. Puis, où qu’on aille dans le monde, pendant plus d’un an, on entend La Lambada. Les télés sont saturés du clip qui montre, sur fond de plage, de mer et de ciel impeccablement bleu, un couple de danseurs dans une superbe frénésie. Pour l’occasion, on ressuscite la fameuse réflexion de Clemenceau à propos du tango : « De mon temps, ça se dansait couché.» Mais ce qui aurait pu rester dans l’histoire comme un des plus superbes « coups » commerciaux de la musique populaire restera aussi dans les mémoires comme le plus calamiteux des hold-up du show-biz contemporain.
[La suite ici…]

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :